Jeux et jouets pour enfants : quelle matière privilégier ?

jeux en bois

Il en faut pour tous les gouts, et chacun a ses atouts. La fabrication des jouets est devenue aujourd’hui un enjeu de consommation très fort avec la production principalement faite en Asie pour la plupart des jouets, des dérivés chimiques d’hydrocarbure utilisés, des normes de sécurité pas toujours respectées. Les parents ont investi le critère de traçabilité des jouets comme les familles le font aujourd’hui sur les matières premières et les aliments transformés. Dans ce contexte de méfiance, les jeux en bois sont revenus à la mode et connaissent un réel succès.

La fin d’une domination totale du jeu en plastique

Incontournable, il couvre aujourd’hui la gamme de prix la plus large. On peut en trouver à tous les budgets, mais le corolaire est incontestablement la qualité associée qui se rapporte au prix du produit dans la plupart des cas. C’est souvent un produit léger, pouvant incorporer des fonctions technologiques très appréciées des enfants : clignotant, son, mouvement… Il aura très souvent la faveur des enfants, car il peut avoir toute sorte de forme ou de fonctionnalité. Le bois n’offre pas forcément toutes ces possibilités, même s’il se diversifie comme chez matgames.fr C’est bien souvent les parents qui peuvent se montrer plus réticents vis-à-vis du plastique : Certaines substances utilisées sont décriées, les normes deviennent de plus en plus drastiques avec certains composants. Des scandales passés comme celui du paraben pour les biberons ont amené les parents à beaucoup de méfiance. Ils sont fortement culpabilisés par les conséquences sur leurs enfants de leurs choix de consommation. Il faut savoir que les jouets qui dégagent une forte odeur comportent souvent des phtalates ou des formaldéhydes. Beaucoup de parents se souviennent de la fameuse girafe qui a défrayé la chronique, et qui s’avérait est fabriqué à l’aide de produits critiquables.

Le renouveau du jeu en bois

Le jouet en plastique n’est pas très écologique par nature puisqu’il contient souvent des dérivés d’hydrocarbures ou de charbon. La traçabilité de fabrication et la transparence des produits utilisés devient aujourd’hui un argument de vente puissant pour les fabricants vertueux, car le prix n’est plus le seul critère pour les parents. Le made in France ou made in Europe joue à plein. Matière noble s’il en est, le bois est agréable au toucher et doux, et se montre très solide. Il s’impose dans le temps et développe la créativité tout en étant très ludique. Stimulation de la motricité, jeu de mémorisation, le jeu en bois est bien souvent un objet que l’on montre et qui a une esthétique sympathique. Les filières d’exploitation du bois sont aujourd’hui gérées le plus souvent de façon durable, favorisant une utilisation raisonnée de cette ressource. Il est donc plus écologique que son concurrent en plastique et présente une utilisation sans risque pour la santé du bébé ou de l’enfant. La filière française et européen a repris de la vigueur et il est plus facile de tracer la fabrication des jouets en bois.

La recherche de la qualité du jouet avant tout

Toutefois, il représente généralement un budget un peu plus élevé, mais pour un rendu qui en vaut la peine. Il existe des fabricants de produits artisanaux, qui s’engagent à une production de qualité avec du bois dont l’exploitation est vertueuse. Les parents étant de plus en plus attentifs à la provenance et aux conditions de production des jouets pour leurs enfants, des petits artisans Français peuvent tirer aujourd’hui leur épingle du jeu, qui ne comptait plus que des mastodontes d’inspiration asiatique. la qualité pour des jouets, quelle qu’en soit la matière est devenu un critère primordial pour les parents, avant le prix aujourd’hui. L’engagement des filières vers plus de transparence, la conformité des normes établies et la traçabilité vont dans le bon sens. Bois comme plastique peuvent trouver leur place dans ce nouvel échiquier.