Sinistre automobile : tout ce qu’il faut savoir !

Sinistre-auto

Collision, incendie, vol, ou encore bris de vitre ; il existe plusieurs formes de sinistre automobile, et personne n’en est réellement à l’abri. Toutefois, il ne s’agit pas quand cela survient, de rester inactif ou de s’apitoyer sur son sort. Il y a en effet des démarches qu’il est possible de mener pour au mieux se faire dédommager intégralement, ou au pire, limiter les dégâts. Malheureusement, bon nombre de personnes ignorent concrètement en quoi consistent lesdites démarches. C’est là tout l’intérêt de continuer la lecture de ce texte.

Ne pas confondre sinistre et accident automobile

De prime abord, il est important de savoir que par sinistre automobile, on désigne un ou plusieurs dommages occasionnés à des tiers, impliquant la responsabilité de l’assuré. C’est une situation qui résulte d’un ou de plusieurs faits dommageables ayant la même cause technique et que l’on peut imputer aux activités de l’assuré garanties dans son contrat, et ayant donné lieu à une ou plusieurs réclamations.

De cette définition, il ressort que la notion de sinistre ici ne doit pas être confondue avec le terme « accident », ceci pour la simple et bonne raison que le sinistre automobile s’apparente davantage à un dommage. Il nécessite donc la présence d’une cause génératrice de dommages, et donne lieu à la formulation par la victime d’une demande d’indemnisation auprès de son assureur.

C’est pourquoi il est important de souscrire une assurance auto sur une plateforme de référence comme Maaf.fr, qui offre réellement de bonnes garanties en cas d’incidents. Cependant, il ne suffit pas d’avoir une bonne assurance : il faut également connaitre les différentes démarches à mener afin de se faire dédommager convenablement.

Les étapes à suivre lorsqu’on est confronté à un sinistre automobile

La première étape consiste évidemment à déclarer l’incident en question à son assureur. Ceci doit obligatoirement se faire dans les 5 jours qui suivent directement la survenue du sinistre, et nécessite la fourniture du constat amiable éventuellement, et du rapport de police. Il sera par la suite procédé à l’établissement de la responsabilité par l’assureur, ainsi qu’à une évaluation des dommages et du coût des réparations par un expert délégué.

L’étape suivante consistera en la fixation du montant qui sera accordé, en fonction du contrat d’assurance. Dès lors, la victime du sinistre automobile pourra recevoir ses indemnités, et amener le véhicule chez un professionnel pour procéder aux réparations notées par l’expert. Cela dit, pour bénéficier de bonnes conditions d’indemnisation, il est essentiel de choisir le meilleur contrat d’assurance auto, et un comparateur peut être très utile dans ce cadre (plus d’infos à ce propos sur Magazine-assurance.fr).

Bon à savoir !

Le principe le plus important en matière d’indemnisation, c’est que l’assuré est parfaitement libre de choisir son réparateur. Après un sinistre, l’assureur est effectivement tenu de proposer une liste de spécialistes agréés, vers lesquels il peut inciter la victime à se tourner.

La spécificité de cette liste, c’est qu’il ne faudra avancer les frais de réparations dans aucun des établissements qui y figurent, sauf éventuellement en cas de franchise. La victime du sinistre automobile peut néanmoins recourir à un autre professionnel ne figurant pas sur la liste proposée par la compagnie d’assurance auto. Dans ce cas précis, il lui faudra avancer les frais avant d’être remboursé par son assureur.

De même, si la valeur des réparations dépasse la valeur vénale de la voiture, l’assureur se contentera d’indemniser directement la victime, sans prendre en charge lesdites réparations. Il faut aussi veiller à communiquer à l’expert toutes les pièces qui témoignent du bon entretien de la voiture ; ceci pourrait peser dans la balance, et permettre la fixation d’une indemnité plus élevée.