Transformer l’éducation : un défi possible

De nombreuses écoles ont maintenant abandonné la traditionnelle leçon frontale. L’idée est que les étudiants doivent terminer l’école avec un bagage qui n’est pas seulement théorique. Nous parlons d’un espace où l’on peut apprendre à être critique, à n’accepter que des idées basées sur des arguments solides et empiriquement confirmés. Transformer l’éducation signifie offrir un enseignement à 360 degrés, en utilisant de nouvelles méthodologies et des méthodes d’apprentissage coopératif et collaboratif. Le professeur ne se contente plus de transmettre des connaissances, il essaie de faire ressortir ce qui existe dans le “récipient de l’élève” plutôt que de le remplir. L’enseignant est un guide, il propose un thème ; l’enfant lui fait comprendre ce qu’il est intéressé de savoir, un savoir qui, dans la plupart des cas, va au-delà des manuels scolaires.

Transformer l’éducation au-delà du livre

Transformer l’éducation, c’est s’engager à faire passer le développement de l’être humain avant les manuels scolaires. Il permet l’utilisation en classe de ressources telles que les smartphones et les tablettes ; il bouleverse également les espaces et les temps fixés par le système scolaire, brise les schémas établis et suscite des doutes. Elle demande, bien sûr, un plus grand effort que la leçon frontale classique. Les manuels scolaires sont, à leur manière, une zone de confort. Transformer l’éducation signifie, en d’autres termes, plus de travail, plus de ressources, plus de temps et, surtout, plus d’incertitude. L’élève cherche, le professeur est un guide, un orienteur. Si l’apprentissage se fait brique par brique, l’élève crée le contenu à partir de différentes sources d’information ; entre-temps, il apprend également à distinguer ce qui est fiable de ce qui ne l’est pas. Il s’agit donc d’un système qui permet d’encourager l’apprentissage, et pas seulement de le promouvoir en favorisant le développement personnel et scolaire de l’enfant.

Méthodes éducatives alternatives à l’école traditionnelle

Transformer l’éducation : une nouvelle dynamique d’enseignement ou apprentissage Celles-ci, ainsi que d’autres méthodes alternatives à l’approche traditionnelle, permettent de développer la dynamique enseignement ou apprentissage. Il ne suffit plus de stocker des données dans le seul but d’obtenir une bonne note ou d’être promu. L’élève devient un protagoniste et l’apprentissage s’enrichit de nouvelles significations. Bien que la plupart de ces méthodes éducatives remontent à quelques décennies, ce n’est que maintenant, grâce aux nouvelles technologies, qu’elles se réinventent et se répandent.

L’importance des TIC

Les TIC ou technologies de l’information et de la communication sont aujourd’hui très répandues. C’est une présence naturelle avec laquelle les enfants vivent presque dès la naissance. Les nouvelles technologies offrent d’excellentes possibilités pour la combinaison enseignement/apprentissage ; elles aident à adapter l’information à la réalité, aux intérêts et aux objectifs des étudiants. L’école et le système éducatif, dans ce contexte, ne peuvent pas rester les bras croisés et observer ou rester en marge du changement. En fait, l’intégration des TIC dans les salles de classe est une nécessité pour les jeunes qui doivent apprendre à s’adapter à la société.

Pourquoi utiliser les TIC ?

  • Compétences de recherche documentaire des élèves
  • Suivi des élèves en difficulté
  • Ressources d’enseignement et d’apprentissage
  • Création de notes de cours
  • Évaluation formative
  • Motivation et intérêt des élèves
  • Matériel pédagogique pour mes cours
  • Renouvellement de mes approches pédagogiques
  • Espace d’apprentissage accessible aux élèves
  • Travail collaboratif des élèves
  • Enseigner dans un contexte d’approche programme
  • Portfolio d’apprentissage
  • Suivi de stage des élèves
  • Prévention du plagiat

Les TIC dans l’éducation

Les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont le pouvoir de compléter, d’enrichir et de transformer positivement l’éducation. L’UNESCO, en tant qu’Organisation des Nations Unies chef de file en matière d’éducation, conduit les efforts internationaux visant à aider les pays à comprendre le rôle de ces technologies dans l’accélération des progrès vers la réalisation de l’Objectif de développement durable. L’UNESCO diffuse les connaissances sur les multiples façons dont les technologies peuvent faciliter l’accès universel à l’éducation, combler les lacunes de l’apprentissage, soutenir le développement professionnel des enseignants, améliorer la qualité et la pertinence de l’apprentissage, renforcer l’inclusion et améliorer l’administration et la gouvernance de l’éducation. Pour formuler des conseils en matière de politique, l’Organisation suit ce qui se passe dans le monde à la recherche d’éléments prouvant le succès des pratiques TIC dans l’éducation que ce soit dans des écoles primaires faiblement dotées, dans les universités des pays à revenu élevé ou dans les centres professionnels. Grâce à ses activités de renforcement des capacités, son conseil technique, ses publications, son action sur le terrain et des conférences internationales, l’UNESCO aide les gouvernements et d’autres parties prenantes à mettre les technologies au service de l’apprentissage.

Des alternatives pour de nouveaux défis éducatifs

Il n’existe pas encore de méthode qui puisse être considérée comme une formule parfaite pour l’apprentissage. Le nouveau défi éducatif et social consiste à préparer les jeunes à être les citoyens de demain.

En conclusion, il faut plus d’efforts que dans la leçon frontale où l’élève occupe une position passive et réceptive. D’autre part, il est difficile d’évaluer l’apprentissage avec un simple examen, c’est pourquoi nous accueillons favorablement les alternatives qui impliquent les élèves d’une manière active et motivante.

Responsable et impliquée, comment la génération Z se préoccupe de son avenir
A quoi ressemble le CV idéal ?