Retrouver son écriture manuscrite d’antan

Comprendre comment poser des faux ongles soi-même
août 31, 2020

L’écriture est comme le vélo, elle ne s’oublie pas. Avec le temps, l’écriture manuscrite peut s’améliorer ou s’altérer. Une personne qui a l’habitude de réaliser des saisies sur un ordinateur perd progressivement la qualité de son écriture. Or, la capacité de rédiger une belle lettre manuscrite demeure essentielle. Chez les étudiants, une écriture illisible peut avoir un effet négatif sur les notes. Une mauvaise écriture peut être aussi un handicap lors d’une recherche d’emploi. Les recruteurs évaluent parfois la psychologie d’un postulant sur sa manière d’écrire. Alors, comment retrouver son écriture manuscrite d’antan ?

Le choix du stylo et sa tenue

La qualité d’une écriture dépend d’abord de l’outil. Même une personne calligraphe perd son talent lorsqu’il n’utilise pas le bon accessoire. Par conséquent, le choix du stylo reste crucial pour obtenir une belle écriture. Le marché en regroupe aujourd’hui plusieurs modèles. Le format de l’écrit, à savoir fin ou gros, le poids ou encore la taille constitue des critères de choix. Après avoir trouvé le bon matériel, il reste encore à réapprendre à la tenir. La position du doigt sur le stylo a un impact sur l’écriture. La tenue parfaite se base sur l’usage de la première phalange et du pouce en forme de pince. La position procure plus de confort, de la souplesse et du contrôle. Or, beaucoup de personnes ont appris à écrire avec le pouce et l’index. Pour retrouver une belle écriture, il faut seulement poser l’index sur le stylo. Il n’est pas trop tard pour modifier la manière de tenir son stylo, si elle n’est pas la bonne.

Écrire lentement

L’apprentissage à l’ecole belle ecriture, durant l’enfance, se fait doucement. Il s’agit de l’unique technique pour être sûr d’adopter le bon mouvement. La précipitation engendre un résultat de griffonnages et des fautes d’orthographe. Ainsi, il faut écrire lentement chaque lettre de l’alphabet, ainsi que les ponctuations pour atteindre la perfection. Pour les étudiants, une bonne gestion du temps en salle d’examen est de rigueur lors des épreuves écrites. En gros, il suffit parfois de prendre son temps pour retrouver son écriture manuscrite d’antan. Certes, écrire vite est indispensable dans certaines circonstances. C’est le cas lors des dictées en cours ou lors d’un examen écrit. Ces situations entraînent souvent une écriture illisible chez les étudiants. D’ailleurs, les mauvaises habitudes sur le style d’écriture apparaissent souvent au cours des études supérieures. Une fois acquis, il devient difficile d’oublier l’écriture de médecin. Or, il faut rappeler qu’une écriture manuscrite de qualité peut avoir un impact positif sur les notes. Les copies des élèves et les étudiants ayant une belle écriture sont faciles à corriger, surtout dans les disciplines littéraires.

La maitrise de la motricité fine

La notion de motricité fine a un impact direct sur la manière d’écrire. Elle renvoie à l’aptitude à réaliser des gestes ciblés et bien ordonnés dans un espace limité. La motricité fine d’une personne dépend de sa bouche, de son visage, de sa tête et de ses mains. Comme son nom l’indique, la motricité fine regroupe les mouvements précis, minutieux et fins. Un individu sollicite sa motricité fine pour des gestes tels que boutonner une robe, attraper un petit objet, coudre, faire ses lacets ou écrire une lettre manuscrite. Évidemment, il est possible de développer sa motricité fine pour perfectionner son écriture. Le développement de la capacité à réaliser des gestes précis avec les mains se fait à travers des exercices et des jeux. L’atelier de pâte à modeler constitue par exemple une manière de développer l’aptitude. Internet regorge pareillement de gym des doigts facile à réaliser au quotidien. L’enfilage de perles, le coloriage et le découpage sont aussi des activités à privilégier pour une meilleure motricité fine. Malheureusement, un individu réalise ses gestes que durant l’enfant. Une fois adulte, la personne n’a plus le moyen de réaliser ces gestes. Or, il existe plusieurs petits exercices réalisables au quotidien. Il y a par exemple l’exercice qui consiste à toucher chaque autre doigtavec le pouce. Par ailleurs, il y a le jeu de la toupie qui consiste à pivoter une pièce de monnaie sur la table avec l’index et le pouce. L’individu peut aussi gagner en agilité en empilant des pièces de monnaie afin d’obtenir une structure élevée.

S’entrainer au quotidien

Avoir une belle écriture demande du travail quotidien. La pratique est donc indispensable pour atteindre son objectif. Le peaufinage de l’écriture manuscrite se fait à travers la réalisation d’une liste de courses, l’écriture d’une lettre ou d’une carte postale et la résolution des mots croisés. Recopier des extraits de texte etrédiger un article simple constituent aussi des solutions efficaces pour améliorer l’écriture manuscrite. L’important est d’écrire au quotidien. En moyenne, il faudra écrire sérieusement 30 minutes chaque jour pour obtenir un résultat. L’entrainement et la pratique doivent se faire sans interruption durant plusieurs semaines.